Geopolintel
-->

COMMENTAIRES

Géopolitique de l’optimisation fiscale

date de publication: 11 février 2016

Petite mise au point sur l’intervention de Charles-Henri Gallois, spécialiste des questions économiques à l’UPR, chez Sputnik le 5 février 2016 : et
Suite à l’intervention le 5 février dernier sur Sputnik de Charles-Henri Gallois concernant la question de savoir si le gouvernement français, en condamnant Google à un redressement fiscal, lutterait effectivement contre l’évasion sous forme d’optimisation fiscale, une petite mise au point s’impose. Le spécialiste des questions économiques de l’UPR (...)

  • 11 février 2016 23:57, par Huppé hère

    Alors comment expliquez-vous que l’Islande soit revenue de 10% à 1,9% de chômeur 8 ans après le crash boursier ?
    http://www.upr.fr/actualite/chute-d....
    L’UPR a raison de vouloir prendre exemple et de rejoindre le groupe privilégié des pays comme l’Islande en sortant de l’UE, de l’Euro et de l’OTAn par article 50.
    L’intelligence des français ne s’y trompe pas et c’est la raison de l’expansion de ce parti : 10478 adhérents le 11 février 2010 à 23 :54.
    Ils savent désormais démontrer la proposition : Les traités sont la cause de tous nos soucis !
    Article 17 du TUE = Confiscation de la démocratie par la commission européenne qui a le monopole de l’initiative
    Article 42 du TUE= France vassal des USA dans l’OTAN
    Article 48 du TUE = Impossibilité de renégociation des traités et donc d’une autre Europe ou de sortir uniquement de la monnaie Euro.
    Article 63 du TFUE = Délocalisation de nos entreprises et chômage assuré.
    article 106 = Démantèlement des services publiques, avec nos hôpitaux.

  • 13 février 2016 02:35, par Patrick Jaillet

    La vraie raison du succès islandais, c’est la dévaluation de la couronne qui a atteint jusqu’à 70%. Certes, cette baisse de la monnaie dans une économie si dépendante de l’étranger a provoqué une inflation qui a frôlé les 18% en rythme annuel au cours de l’année 2009 (elle atteint encore 4,3%) et en 2014 sa croissance économique a diminué, après 3,6% en 2013.
    Il a fallu ralentir la hausse des salaires en 2009 et 2010 mais cette baisse de la monnaie a permis aux « parties saines » de l’économie nationale de profiter à plein de la reprise de l’économie mondiale. Ces parties saines sont principalement la pêche et le tourisme. Ce sont ces deux éléments qui ont permis au pays de bénéficier d’un fort et constant excédent courant. Au final, cet argent réinvesti dans l’économie nationale a créé un cercle vertueux en relançant les investissements.
    Certes Sigmundur Davíð Gunnlaugsson a raison de dire : « Nous n’aurions pas pu sortir de la crise si nous avions été membre de l’Union européenne », mais à quel prix !
    La population a été traumatisée par l’apparition d’une pauvreté et d’une précarité jusqu’ici inconnues. Reykjavik a fortement augmenté ses impôts, notamment sur les entrepreneurs, comme nul autre pays d’Europe depuis 2008. Du reste, le gouvernement social-démocrate qui avait déboulonné les conservateurs en 2009 après la crise fut déboulonné à son tour par les partis de centre-droite qui ont retrouvé leur majorité lors des élections législatives de 2013. En 2014 la croissance économique a diminué, après 3,6% en 2013.
    L’Islande peut-elle être un modèle comme s’en targue l’UPR ? Difficilement. La taille du pays rend la transposition de cette expérience difficile. Elle montre seulement que la voie européenne qui consiste à se préoccuper d’abord des intérêts des créanciers et des banques n’est pas sans alternative. De même, elle prouve qu’il peut y avoir des expériences de dévaluations réussies, alors que l’on prétend que toute sortie de l’euro provoquerait la ruine des pays concernés.

    Ceci étant dit il est proprement ridicule et d’une niaiserie sans égale de mettre sous le boisseau les causes réelles du problème dont l’UE n’est qu’une pièce dans le puzzle géant de l’oligarchie mondiale et ceci passe au contraire par une analyse rigoureuse dénuée de partisannerie ou d’un racolage politique.

    Devons-nous enfin rappeler que vouloir sortir de l’UE et de l’euro sans remplacer l’oligarchie française qui commande la banque de France et la République ne nous fera jamais sortir du chaos organisé (de l’intérieur via la médiation de l’UE) ?


form pet message commentaire
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

    texte
forum lien hyper

forum page url

forum qui etes vous

 
© Geopolintel 2009-2015 - site réalisé avec SPIP, optimisé pour Firefox - l'actualité Geopolintel avec RSS Suivre la vie du site