Geopolintel

L’élection présidentielle américaine va-t-elle sauver la Deutsche Bank

lundi 7 novembre 2016

Deutsche Bank : ses produits dérivés toxiques atteignent 900 milliards de dollars et la future amende record de 14 milliards de dollars représente un quart de ses avoir bancaire. Malgré un résultat de 270 millions cette année, la Deutsche Bank cherche une solution et le destin croisé d’hillary Clinton et du Qatar n’y est pas pour rien. L’Europe pousse derrière Clinton et pas pour de simples raisons. Nos bailleurs de liquidités en Europe ne sont que purement et simplement ceux qui nous font vivre et possèdent d’énormes liquidités et financent les élections américaines. Si le Qatar entre dans le capital de la Deutsche Bank à hauteur de 25% il effacera ou payera la dette allemande. Malgré les suspicions ou révélations de financement du terrorisme, le Qatar et l’Arabie Saoudite sont nos alliés les plus précieux pour nous éviter un cataclysme financier.

DEUTSCHE BANK : sous le parapluie des fonds princiers du Qatar

Le Qatar et d’autres investisseurs envisagent d’injecter des capitaux frais dans Deutsche Bank jusqu’à prendre une participation de 25% dans l’établissement, rapporte vendredi Der Spiegel. En proie à une amende de 12,6 milliards de dollars des autorités américaines à cause d’un vieux litige lié aux subprime , la plus grande banque allemande est au bord du gouffre. Aussi, il sera difficile de refuser un bol d’air frais venant du Golfe.
Les cheikhs qataris Hamad ben Jassim al Thani et Hamad ben Khalifa al Thani qui poursuivent une politique soutenue de rachat des actifs symboliques sur le vieux continent seront soutenus par des fonds souverains, précise le journal allemand.

Pour rappel, la banque est détenue à 10% par des investisseurs qataris prêts à suivre toute augmentation de capital. En effet des fonds de ce petit pays du Golfe ont acheté 6,1% de Deutsche Bank mi-2014 et ils ont porté leur participation à près de 10%, options comprises, en juillet dernier.

Source


Qatar : un don de 1 million de dollars à la fondation Clinton qui pose question...

Le Qatar aurait versé à la fondation Clinton un million de dollars alors que Hillary Clinton dirigeait la diplomatie américaine.

Hillary Clinton à nouveau dans la tourmente. La candidate démocrate à la présidentielle américaine n’a pas informé le secrétariat d’Etat comme elle s’était engagée à le faire lorsque la fondation qui porte son nom a reçu du Qatar un don d’un million de dollars (900.000 euros) alors qu’elle dirigeait la diplomatie américaine.

Des responsables politiques qataris s’étaient engagés en 2011 à verser cette somme pour célébrer le 65e anniversaire de Bill Clinton et ils devaient lui remettre le chèque en personne l’année suivante, montre le contenu d’un courriel adressé par la fondation à John Podesta, qui dirige l’équipe de campagne de la candidate démocrate. Ce courriel fait partie des milliers de messages piratés depuis le compte personnel de John Podesta et qui ont été divulgués le mois dernier par WikiLeaks.
Le Qatar aurait versé entre 1 et 5 millions de dollars

Lorsqu’elle est devenue secrétaire d’Etat en 2009 , Hillary Clinton a signé un document par lequel elle s’engageait à informer le comité d’éthique du secrétariat d’Etat afin qu’il puisse, le cas échéant, exprimer ses préoccupations. Contactée le mois dernier, la fondation Clinton avait alors refusé de confirmer l’existence de ce don. Ni l’ambassade qatarie aux Etats-Unis ni le conseil des ministres de l’émirat n’ont accepté de l’évoquer. Selon le site internet de la fondation, qui dresse la liste des donateurs par rapport à leur contribution, le gouvernement du Qatar a versé entre 1 et 5 millions de dollars.

La fondation a annoncé qu’elle n’accepterait plus de dons en provenance de gouvernements étranger si Hillary Clinton était élue et qu’elle démantèlerait les programmes dépendant de gouvernement étrangers. Au moins huit autres pays ont effectué des dons à la fondation, le plus souvent pour abonder son fonds dédié à la santé sans que le département d’Etat ait été informé.

Source

—  0 commentaires  —

© Geopolintel 2009-2015 - site réalisé avec SPIP, optimisé pour Firefox - l'actualité Geopolintel avec RSS Suivre la vie du site