Geopolintel

Coke, sex and money

lundi 29 janvier 2018

Qui connait la marque Crooks & Castles ?
Pas grand monde en France mais son empire de la « fringue » commence à s’étendre bien au de là de Los Angeles, dans l’univers de la mode avec comme tête de proue Puff Daddy et bien d’autres. Cette marque de « street wear » américaine fut créée en 2002 par deux gars du ghetto, Dennis Calvero et Robert Panlilio. Leur marque symbolise le côté street avec le mot « Crooks » signifiant criminel et « Castles » Château le graal de tout américain : la réussite.
Nos pauvres « ados » cherchant péniblement à se différencier et à exister ont trouvé de quoi s’exprimer avec la nouvelle marque du groupe : Cocaine & Caviar

Cocaine & Caviar Clothing :
glorifier la drogue et dégrader la femme un hoodie à la fois

Diamonds & Millionaires Clothing Co (mieux connu sous le nom de Cocaine & Caviar, division de Crooks & Castles) est une entreprise de vêtements spécialisée dans la vente de hoodies, t-shirts, camisoles et casquettes en ligne. Qu’est-ce qui la démarque d’ASOS et des autres boutiques online du genre ? Une panoplie de slogans accrocheurs et édifiants. Des petits bijoux. Tels que :

Blunts & Bitches. (Parce que le sexisme, ça passe tellement mieux sur un t-shirt.)

I’m in love with the coco. (On parle pas de Coca-Cola ici.)

Cannabis & Cognac (Ce fameux mélange.)

Everything is better with coke. (EVERYTHING !)

Les enfants ne sont pas en reste, crains pas. (Salut le slogan qui connote vicieusement la consommation d’alcool.)

Sauf si t’as passé ta vie à bronzer sur les plages de Malibu et à faire le parté au Château Marmont, les probabilités que tu consommes de la cocaïne en dégustant du caviar sont assez minces. On décrit souvent la coco comme étant le divertissement artificiel favori des bien nantis. Reste qu’il n’y a rien de glamorous à se poudrer le nez. Elle est aussi présente dans Hochelag, Montréal-Nord ou St-Roch. Je veux dire qu’il y autant de chances qu’un président d’entreprise se sniffe une petite ligne une fois de temps en temps qu’un livreur du Normandin. D’où mon malaise face à ces slogans douteux. J’ai l’impression que la clientèle (trop nombreuse) de ce brand veut projeter l’image d’un style de vie fancy, branché et rebelle. Désolé, mais c’est raté. Try champaign. Tout le monde est libre de faire ses propres expériences, de s’amuser et de fêter selon ses envies. J’ai aucun problème avec ça. Sauf que lorsque, en tant qu’entreprise, tu te mets à compter des menteries à une clientèle influençable (les ados et les jeunes adultes), c’est un gros non.

Clairement, le respect des femmes est une priorité pour la compagnie. On repassera aussi pour l’originalité des design (reproduire le logo de Chanel qui dégouline sur un ouaté, really ?) et de la coupe.

Pourquoi je t’en parle ? Parce que je vois ces vêtements portés (trop souvent) au quotidien par des gens (beaucoup de filles aussi, malgré l’angle clairement sexiste du brand), qui, visiblement, ignorent le message, l’idéologie et l’image qu’ils projettent. Vous en pensez quoi ?

Source

—  0 commentaires  —

© Geopolintel 2009-2018 - site réalisé avec SPIP, optimisé pour Firefox - l'actualité Geopolintel avec RSS Suivre la vie du site