Geopolintel

Les hommes politiques français sont portés par l’érotisme de la nation

mardi 7 juillet 2020

Après les livres pornos de Marlène Schiappa et l’auto érotisme de Benjamin Griveaux, voici venu le littéraire de service au ministère de l’économie ( cherchez l’erreur ) Bruno Lemaire.
Plus qu’un homme politique c’est une plume qui dans sa jeunesse décrivait une scène où il se faisait caresser le sexe par Pauline devant la lagune de Venise.
Autre scoop : adolescent, Emmanuel Macron a lui aussi écrit un roman « un petit peu cochon ».
Ne vous demandez pas comment notre stratégie économique fonctionne, les hommes politiques sont corrompus et dominés par leurs pulsions, bref des b.....s dans tous les sens du terme.

Le Point avait révélé que l’ancien ministre de l’Agriculture de Nicolas Sarkozy (Bruno Lemaire) avait écrit, voilà « une vingtaine d’années », des romans érotiques pour la collection Harlequin.
Bruno Le Maire a écrit plusieurs livres dont Des hommes d’État en 2008 (éd. Grasset), Jours de pouvoirs en 2013 (éd. Gallimard) et le dernier À nos enfants en 2014 (éd. Gallimard) mais il ne faut pas oublier ceux qu’il a écrit pour la collection Harlequin.

Hervé Mariton député UMP de la Drôme avait fait la publicité de son propre livre, Le Bonheur regarde à Droite (éd. Du Cerf), en le comparant à l’un de ceux de Bruno Le Maire. « Moi, dans mes livres, je ne raconte pas comment ma femme me caresse le sexe. Je présente un réel projet », avait-il déclaré.

Dans un passage de « Le Ministre », Bruno Le Maire évoque effectivement un séjour à Venise avec sa femme. Voici ce qu’il écrit :

- « Je me laissais envahir par la chaleur du bain, la lumière de la lagune qui venait flotter sur les glaces de la porte, le savon de thé vert, et la main de Pauline qui me caressait doucement le sexe. »

Bruno Le Maire avait répondu à l’attaque d’Hervé Mariton.

  • « Je veux remercier Hervé Mariton de faire de la publicité pour un ancien livre, Le Ministre, et par ailleurs je lui enverrai le livre que j’ai écrit il y a quelques années où je présente un vrai projet, des vraies valeurs pour la politique, qui me paraissent nécessaires. Je défends l’idée de mémoire, l’idée d’autorité, sur le rétablissement de l’autorité. [...] Je l’enverrai à Hervé Mariton pour qu’il voie qu’il m’arrive aussi de réfléchir »

En 2013 le Canard enchaîné rapportait que, lors de son pot de départ du ministère, Le Maire avait déclaré :

  • « On ne comprend pas les hommes politiques si on ne connaît pas leur sexualité. Villepin, s’il se trouve avec une pute dans sa chambre d’hôtel, il ne la baise pas. Fillon, lui, c’est différent : non seulement il ne la baise pas, mais il ne bande pas. »

Adolescent, Emmanuel Macron a écrit un roman « un petit peu cochon »
C’est l’une des révélations d’une biographie à paraître de la première dame, « Brigitte Macron, l’affranchie ».
Le président Emmanuel Macron, alors adolescent et déjà amoureux de Brigitte Trogneux, a écrit un roman érotique. C’est une voisine qui témoigne sur cette anecdote, au détour d’une biographie de la première dame, « Brigitte Macron l’affranchie » par Maëlle Brun, à paraître le 17 janvier aux éditions de l’Archipel.
Le magazine people Closer révèle l’information, « le futur président écrit aussi des poèmes et ce fameux roman ».

« C’était un roman osé »

Une voisine de Brigitte, qui effectuait alors des travaux de dactylographie, se souvient : « Je le connaissais du quartier et, un jour, il m’a demandé de taper les trois cents pages d’un livre qu’il venait d’écrire. C’était un roman osé, un petit peu cochon ! Les noms n’étaient bien sûr pas les mêmes mais je pense qu’il fallait qu’il exprime ce qu’il ressentait à l’époque. » Un manuscrit qu’elle n’aurait, hélas, pas conservé.

Le Premier ministre Édouard Philippe a coécrit en 2011 « Dans l’ombre », un polar mâtiné d’érotisme.
Et la secrétaire d’Etat Marlène Schiappa n’a jamais démenti, ni confirmé, les informations de L’Express sur son passé supposé d’auteure de livres érotiques. Au-delà du gouvernement actuel, Aurélie Filippetti a elle aussi inclus une scène très chaude dans un roman. Sans oublier bien sûr le livre érotique de l’ancien président Giscard d’Estaing en 1994, « Le Passage ».

Sources :
Le Parisien
Closer
Journal des Femmes

—  0 commentaires  —

© Geopolintel 2009-2020 - site réalisé avec SPIP - l'actualité Geopolintel avec RSS Suivre la vie du site