Geopolintel

Affaire GameStop : les utilisateurs de Reddit bien décidés à en finir avec Wall Street

samedi 30 janvier 2021

Une communauté de plusieurs millions d’internautes mène une guerre contre la finance, en retournant contre lui les armes de l’ennemi.
C’est, sur les réseaux sociaux, l’emballement collectif de ce début d’année : la ruée sur les actions GameStop, une entreprise américaine qui connaît pourtant de sérieuses difficultés financières.

Derrière cette frénésie d’achat, il y a le forum Reddit et plus particulièrement les millions de boursicoteurs amateurs de sa section r/wallstreetbets, qui tentent de contrarier une opération financière pourtant classique menée par des fonds spéculatifs. Les fonds spéculatifs ont ainsi vendu « à découvert » des actions GameStop qu’ils n’avaient pas encore, en espérant, vu la mauvaise santé de l’entreprise, les acheter plus tard quand elles auraient baissé de prix.

Par jeu, par amour du mème ou du « troll », par sympathie pour l’enseigne GameStop (spécialisée dans la vente de jeux vidéo) et sans doute dans l’espoir aussi de réussir une jolie opération financière, les utilisateurs de r/wallstreetbets ont alors massivement commencé à acheter des actions de l’entreprise, investissant les yeux fermés des dizaines de milliers de dollars dans le simple but d’empêcher les fonds spéculatifs de les racheter un bon prix. L’action GameStop était déjà passée de 2 à 20 dollars en neuf mois : ces quinze derniers jours, elle est passée à… 492 dollars (environ 405 euros).

Pour limiter les dégâts, et craignant que les prix continuent de s’affoler, les fonds spéculatifs n’ont eu d’autre choix que de racheter les actions Gamestop plusieurs centaines de fois leur prix initial. Dans l’affaire, le fonds Melvin Capital a déjà perdu 3,75 milliards de dollars et a été contraint de demander de l’aide à d’autres investisseurs, tout en écartant les rumeurs qui les donnaient au bord de la faillite.

Au départ mus par l’appât du gain et par un sens de l’humour qui n’appartient qu’à eux, les utilisateurs de Reddit se sont découverts, ces dernières semaines, une autre motivation : celle de faire tomber Melvin Capital et tous les fonds spéculatifs cherchant à acheter des actions GameStop, voire à faire mettre un genou à terre à Wall Street.

Bouclage temporaire

Après un premier mouvement de panique, quand r/wallstreetbets a fermé quelques heures ses portes, et que le salon Discord – un outil de chat en ligne – utilisé par sa communauté se voit restreint pour des questions de modération, la bascule se fait quand, jeudi, RobinHood, un outil de courtage très utilisé par les boursicoteurs amateurs, décide d’empêcher l’accès aux actions GameStop. Un blocage temporaire (la possibilité d’en acheter est revenue après vingt-quatre heures) vécu comme une tentative des marchés de museler les petits porteurs.

«  Quand je vois tout le monde poster ses gains et que je continue de m’accrocher à mes quinze actions GameStop… Je suis prêt à me battre ! », déclare cet utilisateur de Reddit en parodiant le film « Starship Troopers ».

Parmi les quarante messages les plus populaires postés lors de la semaine écoulée sur Reddit (l’un des sites Internet les plus populaires aux Etats-Unis, devant ceux de Wikipedia ou de Netflix), plus de la moitié concerne le bras de fer entre Wallstreetbets et Melvin Capital.

Depuis que les réseaux sociaux et les médias ne parlent plus que de Wallstreetbets, sa popularité explose : en un mois, cette communauté pourtant déjà ancienne de neuf ans est passée de 1,7 million à 6,1 millions d’inscrits. Les nouveaux arrivants sont attirés par l’odeur du sang, de l’argent, mais surtout par la perspective d’un grand soir. Une revanche contre le monde de la finance. Un Occupy Wall Street nouvelle génération, sauf que là où Occupy Wall Street, en 2011, avait été un mouvement social cherchant à combattre par le discours et la rue, Wallstreetbets est un mouvement de protestation libéral, cherchant à faire tomber la finance avec ses propres armes – quitte à s’en mettre plein les poches au passage.

« Aujourd’hui est le test le plus dur de notre vie »

« J’avais une petite dizaine d’années lors de la crise de 2008 », commence Ssauronn, qui raconte comment sa famille, après la crise financière, a dû se contenter de manger du riz et des haricots pendant un an. Comment sa tante a perdu son logement et que ses copains, au collège, devaient ramener chez eux des sachets de ketchup pour se bricoler un ersatz de soupe. « Melvin Capital : vous représentez tout ce que je déteste. » Il explique avoir dépensé toutes ses économies pour acheter des actions GameStop, avoir même dû payer son loyer à crédit. «  C’est personnel, pour moi et pour des millions d’autres. »
« Vous pensez que c’est drôle, de provoquer la faillite d’un fond spéculatif ? », demande le gendarme américain de la Bourse. «  Je le pense, et j’en ai marre de prétendre l’inverse », répond Reddit dans ce montage parodiant le film « Joker ».

«  Ces fonds spéculatifs ont poussé beaucoup de gens au suicide en 2008 : alors on ne vend rien, et on les frappe là où ça fait mal », exhorte de son côté cookiedeclassified. « Ce jour verra la naissance de héros et de légendes. Nous avons l’occasion unique de blesser les fonds spéculatifs, s’enflamme Xray_Mind, dans un message supprimé entre-temps par la modération. Nous sommes nombreux à avoir vu nos parents perdre leur maison, beaucoup à ne pas avoir eu d’éducation parce que nos économies se sont évaporées en 2008 par la faute des mêmes connards. Aujourd’hui est le test le plus dur de nos vies. Cela va être dur [de ne pas revendre nos actions] quand elles dépasseront 500, 600 ou 800 [dollars]. Mais restez forts. »

Vendredi, certaines limitations restaient en place mais les transactions avaient repris sur RobinHood, tandis que les actions GameStop repartaient en hausse. Mais la Securities Exchange Commission, le gendarme de la Bourse, a redit vendredi dans un communiqué « surveiller et évaluer » la volatilité de certaines actions.

Le Monde 29 janvier 2021

—  0 commentaires  —

© Geopolintel 2009-2021 - site réalisé avec SPIP - l'actualité Geopolintel avec RSS Suivre la vie du site