Geopolintel

Jeffrey Epstein était membre du célèbre Think Tank Council on Foreign Relations

mardi 8 juin 2021

Le Council on Foreign Relations (CFR) est un groupe de réflexion qui analyse la politique étrangère des États-Unis et la politique mondiale. Il réunit le gratin des politiques américains, pour y rentrer il faut être soit initié ou bien recommandé par un membre. Le CFR coordonne le « David Rockefeller Studies Program ».
Pourquoi Jeffrey Epstein était-il au Council on Foreign Relations, peut être que son parrain était Bill Clinton ou bien la Fondation Rockefeller pour faire chanter les opposants au système.
La fondation de Jeffrey Epstein était très puissante dans le domaine du mécénat.
Il a financé le créateur de la méthode Crispr Cas 9 qui est utilisée pour modifier l’ADN et peut servir à la création de virus pour la guerre bactériologique.
L’avocat Alan Dershowitz a dit d’Epstein qu’il était « brillant » et le psychologue Stephen Kosslyn pense qu’Epstein était « l’une des personnes les plus brillantes que j’aie jamais connues ».
Les bénéficiaires d’Epstein disent qu’ils apprécient particulièrement l’approche sans contrepartie qu’Epstein utilise pour ses dons.

  • « Il est l’un des philanthropes les plus agréables », assure le mathématicien du MIT Martin Nowak. « Contrairement à de nombreuses personnes qui soutiennent la science, il soutient la science sans aucune condition. Il n’y a aucun inconvénient à s’associer à lui. »
    La fortune d’Epstein et ses call girls de tous âges ont donc du ravir bon nombre de membres du CFR.

Les 350 000 dollars de dons de Jeffrey Epstein au Council on Foreign Relations serviront à lutter contre la traite des êtres humains.

Par Josh Lederman

Epstein a été membre du Conseil de 1995 à 2009. « Il serait juste de faire quelque chose » avec l’argent qu’il a donné, a déclaré le président du Conseil, Richard Haass.

Un prestigieux groupe de réflexion sur les affaires étrangères va diriger 350 000 dollars vers la lutte contre la traite des êtres humains après avoir reconnu avoir reçu cette somme en dons au fil des ans de la part du trafiquant sexuel accusé Jeffrey Epstein.

Richard Haass, président du Council on Foreign Relations, a annoncé la décision de financement dans un courriel adressé aux membres, dans lequel il reconnaît également qu’Epstein a été membre du conseil de 1995 à 2009.

Le financier, qui s’est suicidé en août dans une prison de Manhattan, avait contribué à hauteur de 350 000 dollars au Conseil, sur une période de 10 ans se terminant en 2005, « avant que ses crimes ou toute autre allégation à son encontre ne soient connus du public », indique le courriel de Haass, dont NBC News a obtenu une copie.

« Bien que le Conseil n’était pas au courant du comportement d’Epstein lorsque nous avons reçu ces dons, nous avons conclu qu’il serait juste de faire quelque chose », a écrit Haass.

Le groupe a fait l’objet de critiques pour ne pas avoir révoqué l’adhésion d’Epstein après qu’il ait plaidé coupable en 2008 à des accusations d’État en Floride de proxénétisme envers une personne de moins de 18 ans et de sollicitation de prostitution. Il a purgé une peine de 13 mois dans une prison de comté de Floride et a bénéficié d’un accord fédéral de non-poursuite.

M. Haass a déclaré dans son courriel que, bien que l’argent donné par Epstein ait déjà été dépensé « il y a environ 14 ans », le conseil consacrerait une somme équivalente aux efforts de lutte contre la traite des êtres humains.

Il s’agit notamment de donner 100 000 dollars au total à deux groupes basés à New York qui travaillent sur cette question : Safe Horizon et Girls Educational and Mentoring Services. Le Conseil consacrera également au moins 250 000 dollars à son propre projet sur la traite des êtres humains, a déclaré M. Haass.

« Nous voulons utiliser cette situation comme une opportunité pour sensibiliser à la traite des êtres humains et améliorer les efforts américains et mondiaux pour la combattre », a-t-il écrit. « Le projet examinera les moyens de développer des normes juridiques et des mécanismes d’application plus robustes pour lutter contre la traite et identifier les moyens par lesquels les États-Unis et d’autres pays peuvent travailler indépendamment et en collaboration pour détecter, perturber et mettre fin aux opérations de traite. »

Epstein a été arrêté en juillet et inculpé d’un chef de conspiration de trafic sexuel et d’un chef de trafic sexuel. Il risque jusqu’à 45 ans de prison s’il est reconnu coupable.

Selon l’acte d’accusation, il aurait recherché des mineurs, dont certains n’avaient pas plus de 14 ans, de 2002 à 2005 au moins, et les aurait payés des centaines de dollars en espèces pour des relations sexuelles dans sa maison de ville de Manhattan ou dans sa propriété de Palm Beach, en Floride.

Il a plaidé non coupable et s’est vu refuser une libération sous caution avant d’être retrouvé mort dans sa cellule le 10 août.

—  0 commentaires  —

© Geopolintel 2009-2021 - site réalisé avec SPIP - l'actualité Geopolintel avec RSS Suivre la vie du site