Geopolintel

Les médias de la dictature : les anti pass sanitaire sont des antisémites

mardi 20 juillet 2021

L’antisémitisme est le nom donné de nos jours à la discrimination et à l’hostilité manifestées à l’encontre des Juifs en tant que groupe ethnique, religieux ou supposément racial.
La révolte ou rébellion est un sentiment d’indignation et de réprobation face à une situation. Elle est aussi, dans un sens plus précis, le refus actif d’obéir à une autorité.

la référence de l’étoile jaune et de la discrimination sanitaire ne saute pas aux yeux de la presse payée par nos impôts et Bill Gates.

Différenciation vestimentaire des soignants vaccinés et non vaccinés
COUP DE GUEULE d’une infirmière libérale Isabelle DE PARIS sur la @LaUne_tv qui dévoile que dans des hôpitaux publics français les soignants doivent porter des tuniques de différentes couleurs pour repérer Les VACCINÉS et NON VACCINÉS.

Pour ce qui est des voyageurs arrivant de l’étranger, Israël envisage le recours au bracelet électronique pour faire respecter la quarantaine obligatoire. A partir de dimanche, les autorités testeront le dispositif sur un échantillon de 100 personnes. Derrière toutes ces questions, la difficulté est de définir la frontière entre droits individuels et publics. « Et l’équilibre entre prévention du danger et prévention des droits », ajoute le professeur de philosophie du droit de l’université hébraïque de Jérusalem, David Enoch.
Libération

Aux États-Unis, les croisières reprennent mais les passagers non-vaccinés ne sont pas les bienvenus

Le « Freedom of the Seas », bateau de croisière de la compagnie « Royal Caribbean », a quitté Miami en direction des Bahamas. À son bord : des passagers vaccinés, et d’autres qui ne le sont pas. Ces derniers doivent porter un bracelet spécifique, payer des surcoûts, et n’ont pas accès à toutes les activités.

Aux États-Unis, la compagnie maritime Royal Caribbean a repris ses activités début juillet 2021 dans les Caraïbes, après une longue pause en raison de la pandémie de Covid-19. Le Freedom of the Seas, qui peut faire voyager à son bord près de 4 300 passagers, a inauguré la traversée entre Miami et les Bahamas. Il s’agit du premier navire à quitter les États-Unis sans obligation vaccinale. Mais tous ses passagers ne sont pas logés à la même enseigne.

Casino, spa, discothèque, bar à sushis, pub et même piscine sont interdits aux personnes non-vaccinées. Ces dernières doivent aussi porter un bracelet spécial afin d’être identifiées et réaliser plusieurs tests au Covid-19 (payants) avant et après la croisière, rapporte Le Portland Press Herald , qui titre « Dans les croisières qui les acceptent, les non-vaccinés sont des citoyens de seconde zone ».

L’assurance-voyage est également obligatoire pour ces passagers, qui ne peuvent pas descendre du navire lors de certaines escales ni participer à certaines fêtes. Pour assister aux spectacles, les personnes non-immunisées sont invitées à s’installer dans une zone séparée des autres voyageurs, située à l’arrière du théâtre. Enfin, les passagers non-vaccinés ne peuvent utiliser la salle de sport qu’à des heures précises.

Ouest France

En Israël, les manifestants comparent le Pass sanitaire à l’étoile jaune

Pour revenir sur la polémique qui voudrait que toutes contestations se terminent par se faire traiter d’antisémitisme, afin de diaboliser un mouvement légitime, il nous a paru essentiel de revenir sur les manifestations de février en Israël. En effet, lors de la manifestation pro-liberté à Tel-Aviv, les manifestants n’hésitaient pas à désigner le passeport vert (comme on l’appelait à cette époque) comme l’étape qui menait à l’étoile jaune que les Juifs devaient porter afin d’être identifiés, dans l’objectif de leur interdire d’entrer dans les restaurants, magasins, cinémas… La discrimination a commencé de cette manière, puis est venu le moment du marquage au bras.

Le Media en 442

—  0 commentaires  —

© Geopolintel 2009-2021 - site réalisé avec SPIP - l'actualité Geopolintel avec RSS Suivre la vie du site