Geopolintel

Sylvie Goulard sera-t-elle premier ministre de Macron ?

jeudi 4 mai 2017

Qui connait Sylvie Goulard, députée européenne dans la circonscription Sud-Est de la France en 2014 ? Une illustre inconnue, soutenant Emmanuel Macron, proche de Romano Prodi, président de la Commission européenne et responsable de l’élargissement de l’Europe en 2004 avec dix pays supplémentaires. Tout comme Mario Monti et Mario Draghi, Romano Prodi a travaillé pour la Goldman Sachs. Cette habitude italienne de fréquenter les banques responsables de la crise bancaire s’illustre dans la faillite de la Monte Paschi et le risque de convertibilité en cas de faillite du système bancaire européen.
La Goldman Sachs est elle le maillon fort de l’Europe ?

Comment devenir lobbyiste au parlement Européen

Etre une inconnue aux yeux du public français procure un avantage de taille pour lier des amitiés incompatibles entre la finance, l’écologie et l’humanisme. Le lien c’est le Groupe Spinelli qui tente « d’insuffler une dynamique fédéraliste dans le processus décisionnel de l’Union Européenne », « capable de placer l’intérêt européen au-dessus des intérêts nationaux ».
En 2016, Sylvie Goulard répondait au journaliste de 20 Minutes sur le fait qu’une majorité de Français souhaitent la tenue d’un référendum sur le maintien de la France dans l’UE : le Frexit.

Sa vision limitée de la souveraineté s’exprime ainsi : « A minima, ils auraient pu demander au parlement européen et aux parlements nationaux des 28 pays de l’UE de valider l’arrangement conclu le 19 février. Ce qu’ils ont soigneusement évité de faire. »
Les électeurs français ne comprennent pas la politique européenne menée par la France selon elle. Mieux vaut-il qu’elle se garde de tout expliquer sinon son mandat ne serait pas reconduit.

Sylvie Goulard estime qu’un tiers des eurodéputés français sont contre l’Europe.
Les meilleurs euro-députés d’après elle, sont les allemands et les anglais (sic) et de ce fait la France n’a pas de poids décisionnel en Europe. Rappelons à cette députée européenne que le Brexit a été voté par referendum avec Nigel Farage comme tête de liste.
Le mépris de ces politiques envers leurs électeurs n’a d’égal que leur méconnaissance du vrai peuple, celui qui ne répond pas aux sondages parce qu’il est occupé à travailler pour payer impôts et taxes.
A un moment, cela se paie électoralement !
Pour une fois madame Goulard pense juste, après l’Angleterre, l’Italie a voté NON au référendum sur la réforme de la Constitution de M. Matteo Renzi.

La Banque centrale européenne continuerait d’être invitée aux réunion mondiales mais la Banque de France ne le serait pas !
La question bancaire est le noeud du système sinon pourquoi autant de dirigeants européens et italiens travailleraient-ils pour la Goldman Sachs ?
Le but de la commission Européenne et de la BCE est de maintenir l’Europe et l’Euro contre l’avis du peuple, et la non utilisation du referendum est le combat de ces lobbyistes que sont Sylvie Goulard et Daniel Cohn-Bendit.

Pour conclure sur l’idée particulière que se fait de la démocratie madame Goulard, voici ce qu’elle dit du rejet du traité de Lisbonne en 2005 : « le traité qui a été négocié par la suite a tenu compte de la position française, mais il a aussi tenu compte de celle des 20 autres Etats. N’est-ce pas là une preuve de respect de la démocratie ? »

Rédaction Geoplintel

—  0 commentaires  —

© Geopolintel 2009-2015 - site réalisé avec SPIP, optimisé pour Firefox - l'actualité Geopolintel avec RSS Suivre la vie du site