Geopolintel

Le programme de dépistage du coronavirus financé par Bill Gates est suspendu par la FDA

mardi 19 mai 2020

Les organisateurs d’un projet de traçage de virus appelé SCAN et financé par Bill Gates, disent que leur activité est suspendue et qu’ils doivent répondre aux préoccupations soulevées par la Food and Drug Administration.

La FDA a ordonné au SCAN, le réseau d’évaluation des coronavirus de Seattle, d’arrêter le dépistage du virus, mettant ainsi en pause le programme, qui fourni chaque jour des centaines de kits de dépistage à domicile.

La suspension du SCAN intervient juste un jour après que Bill Gates ait vanté son action sur son blog. Il a écrit :

  • « Il peut devenir un outil important pour les responsables de la santé qui cherchent à comprendre la propagation et le comportement du virus ».

Cependant, depuis mercredi, tous les liens du site SCAN renvoient vers une page indiquant que ses opérations sont « actuellement suspendues » en raison d’un conflit avec la FDA.
« Le SCAN a reçu une autorisation d’utilisation d’urgence (EUA) du ministère de la santé de l’État de Washington », même si la FDA a autorisé les États d’utiliser ces nouveaux tests Covid-19, « nous avons été informés que, conformément aux orientations révisées publiées le 8 mai, une nouvelle autorisation fédérale (The Emergency Use Authorization) est désormais nécessaire » pour poursuivre les tests.

La FDA a demandé des informations supplémentaires sur les prélèvements nasaux SCAN à domicile, et demande des éclaircissements sur les tests du projet pour « les personnes qui n’ont pas déclaré la maladie du Covid ». Bien que la FDA ne propose aucun calendrier pour la reprise des tests, il indique que le SCAN « travaille activement » pour répondre aux éxigences de la FDA depuis ke mois de mars.

Dirigé par cinq organisations de soins de santé de de Seattle, le programme SCAN, selon M. Gates, devait créer un système de surveillance du coronavirus en testant « un échantillon de personnes de la région de Seattle » - à la fois malades et en bonne santé - dans l’espoir de comprendre comment la maladie « évolue dans la population, qui est le plus à risque et si les mesures de distanciation sociale fonctionnent ».

Le principal avantage de cette approche de dépistage à domicile est que les gens n’ont pas besoin de se rendre dans une clinique, où ils risquent de s’exposer ou d’exposer d’autres personnes à l’infection.

  • « J’espère que ce programme nous permettra de mieux comprendre l’épidémie de coronavirus à Seattle et de fournir des informations précieuses sur le virus à d’autres communautés dans le monde. »
    https://t.co/wnFarp28ys Bill Gates (@BillGates) 13 mai 2020

Bien que la FDA n’ait donné aucune indication que le projet SCAN soit frauduleux, l’agence est passée en état d’alerte après l’apparition d’un déferlement nocturne d’unités de services de tests de coronavirus à travers les États-Unis, dont beaucoup proposent des kits de tests défectueux ou carrément faux. Face à la multiplication de ces dispositifs, la FDA, le FBI, le CDC et un certain nombre d’autres agences fédérales ont lancé des avertissements publics aux consommateurs.

Malgré l’intensification des tests dans tout le pays - l’université Johns Hopkins estime que le nombre de tests effectués aux États-Unis est de 9,6 millions, les responsables de la santé publique continuent de tirer la sonnette d’alarme sur l’insuffisance des tests, arguant que les États ne devraient pas envisager de déconfiner sans avoir mis en place des tests de dépistage généralisés. Le SCAN étant suspendu, du moins temporairement, l’objectif d’un tel dépistage s’éloigne de plus en plus.

Niamh Harris

—  0 commentaires  —

© Geopolintel 2009-2020 - site réalisé avec SPIP - l'actualité Geopolintel avec RSS Suivre la vie du site