Geopolintel

Où sont passés les morts de la grippe en 2020 ?

mardi 19 mai 2020

Alors que la grippe tue en moyenne entre 8000 et 10 000 personnes chaque année, la grippe à ce jour en mars 2020 c’est :

  • 744 hospitalisations en réanimation
  • 72 décès dont 10 enfants de moins de 15 ans.

Et les gestes barrière de la grippe sont identiques à ceux du coronavirus

Avec 72 morts, la grippe a beaucoup moins tué cet hiver en France

l’essentiel La grippe continue à sévir pendant le coronavirus. Le nombre de victimes est beaucoup moins important que les années précédentes. Le seuil épidémique reste élevé mais l’activité grippale est en recul.

Pendant que le coronavirus s’étend en France, que de nombreux Français commencent à s’inquiéter et que les médias en parlent beaucoup, la traditionnelle grippe continue à sévir. Elle a fait beaucoup plus de victimes cet hiver en France que le coronavirus à l’origine de quatre décès. Un décalage qu’un médecin n’a d’ailleurs pas hésité à épingler sur les réseaux sociaux.

La grippe à ce jour c’est :
-744 hospitalisations en réanimation
-72 décès dont 10 enfants de moins de 15 ans.

Pour autant, personne :
- n’a fait le décompte des cas/morts quotidiennement
- n’achetait/volait de masque ou de gel hydroalcoolique
- ne faisait de réserve de pâtes
— Dr Jimmy Mohamed \u2b50\ufe0f\u2b50\ufe0f (@Dr_moji) March 4, 2020

La grippe a fait 72 morts cet hiver en France. Habituellement, elle tue plusieurs milliers de personnes dans notre pays. L’âge moyen des victimes était de 52 ans. Dix victimes étaient des enfants et adolescents de moins de 15 ans. 30 victimes étaient âgées de 15 à 64 ans. 32 patients avaient plus de 65 ans. Les virus grippaux de type A H1N1 et B/Victoria ont été les plus observés cet hiver, selon les prélèvements effectués en ville et à l’hôpital.

Pourquoi la grippe a-t-elle beaucoup moins tué cet hiver ?
Parmi les raisons avancées, un virus moins virulent et ce que les spécialistes appellent des « mesures barrières » qu’une partie des Français ont adoptées en raison du coronavirus comme le lavage des mains ou le port d’un masque. Ces mesures, efficaces pour tenter d’échapper au coronavirus, auraient aussi limité la propagation de la grippe hivernale.

Encore trop peu de vaccinations

Pourtant, la couverture vaccinale reste insuffisante. Un peu moins de la moitié des personnes des personnes à risques invitées à se faire vacciner gratuitement sont allées faire le vaccin, indiquait l’Assurance Maladie à la mi-février.

La semaine dernière, 724 patients ont été hospitalisés en France pour syndrome grippal après un passage aux urgences. Depuis l’apparition du virus le 4 novembre 2019, 744 cas graves ont été admis en réanimation. Dans le même temps, 531 épisodes de cas groupés d’infection respiratoire aiguë ont été signalés dans des collectivités de personnes âgées.

Le pic épidémique est atteint

Le pic épidémique de grippe a été « probablement atteint dans toutes les régions métropolitaines ». C’est aussi le cas de la région Occitanie. Seule l’Ile-de-France est passée en phase post-épidémique.

Cyril Brioulet

—  0 commentaires  —

© Geopolintel 2009-2020 - site réalisé avec SPIP - l'actualité Geopolintel avec RSS Suivre la vie du site