Geopolintel

La géopolitique se construit sur le mode d’avancement du bouclier anti-missile

mardi 7 juin 2016

Au commencement fut la déflagration des attentats du 11 septembre 2001, premier alibi pour sortir des accords du traité ABM de 1972 et espérée par le complexe militaro-industriel pour démarrer le financement de son économie de guerre. Le projet fut possible avec la chute du mur de Berlin qui accompagna celle de l’Empire Sovietique et fut avalisé par le discours du président Bush le 11 septembre 1990, date du début du Nouvel Ordre Mondial.
Cet ordre « mystique » n’a pour l’instant pas révélé son vrai visage tant sa stratégie est incompréhensible.
Jean Fourastié père des « trente glorieuses » disait que la croissance n’est pas illimitée, elle se régule toute seule par la saturation d’un marché. L’abrogation du ,Glass-Steagall Act en 1999 a permis aux politiques américains de fomenter un « coup d’Etat financier » pour que l’ordre économique prime sur l’ordre étatique et qu’une « bonne guerre » redonne de l’espoir aux marchés.
La seule vision claire pour nous pauvres européens, c’est de constater que les successions de crises montrent que pour arriver à cette troisième guerre mondiale l’Europe se construit selon le mode opératoire du « bouclier anti-missile ».
Cette stratégie dite défensive n’est qu’une provocation offensive au mépris de la valeur de la vie humaine. Quelles seront les futures cibles des prédateurs belliqueux après les élections de 2016 ?
Selon l’agenda américain et la stratégie du Defense planning Guidance de 1990 trois ennemis de toujours doivent tomber :

  • L’Iran pour se désengager du gaz Russe et ruiner le vrai rival des USA
  • la Chine pour rapatrier l’industrie et l’exploiter avec les mêmes salaires dans les pays soumis à l’Otan et priver un partenaire stratégique de la Russie
  • La Russie pour ses réserves de pétrole et de matières premières

De cette future guerre naîtra « le Nouvel Ordre Mondial » et bien sûr sa nouvelle monnaie pour soutenir la nouvelle classe dirigeante apatride du « Global Dominance Group ».

FR Juin 2016

Michel Chossudovsky
« Eh bien, le cœur du problème est que nous nous trouvons à un carrefour dangereux en termes de relations géopolitiques stratégiques et, bien sûr, en termes de guerre, et ce n’est pas ce que nous pourrions décrire comme une nouvelle guerre froide parce la guerre froide avait des garanties en ce qui concerne les armes nucléaires. Il y avait un dialogue, il y a eu des consultations, mais ce qui s’est produit ces dernières années est une rupture de communication, la communication Est-Ouest. Ceci est couplé avec ce que nous pourrions décrire comme la mondialisation de l’OTAN. En d’autres termes, l’OTAN étend ses tenailles au-delà de la région que l’on appelle l’Atlantique. Il a un programme militaire à atteindre, il parle d’une alliance défensive, mais leurs actions sur les frontières de la Russie sont en fait de nature agressive, et nous avons plusieurs zones de confrontation potentielles qui ne se limitent pas à l’Ukraine. »

Bien que les porte-parole du Pentagone et de l’OTAN affirment que le réseau ABM en Europe orientale est pointé vers l’Iran, la Russie n’a pas été dupe.

Le système ABM actuellement positionné en Europe est trop petit pour menacer ouvertement la dissuasion nucléaire de la Russie. En fait, la technologie ABM est encore peu fiable , en dépit de l’investissement des États - Unis de plus de cent milliards de dollars dans la R & D.

L’initiative ABM connu sous le nom « Star Wars » du Président Reagan en 1983 était basé sur une théorie développée par les administrateurs Colin gris et Keith Payne dans un article de 1980 intitulé « La victoire est possible »

George Kennan, le doyen des diplomates américains pendant la guerre froide, a prédit en 1997 que l’expansion hâtive de l’ OTAN ne pouvait conduire à une « nouvelle guerre froide, probablement se terminant en une véritable guerre, et la fin pour obtenir une démocratie qui fonctionne en Russie ".

Pour finir l’ancien secrétaire à la Défense William Perry a déclaré
« nous sommes au seuil d’une nouvelle course aux armements nucléaires« avec toutes les dépenses élevées - et un risque d’un »holocauste mondial"

—  0 commentaires  —

© Geopolintel 2009-2015 - site réalisé avec SPIP, optimisé pour Firefox - l'actualité Geopolintel avec RSS Suivre la vie du site