Geopolintel

Corée du Sud : Lancement d’un exercice de défense de la Ligne de limite Nord en mer Jaune

dimanche 19 juin 2016

La Corée du nord figure dans la liste d’Etats « voyous » fixée par les Etats Unis. Les capacités de défense coréenne obligent Washington à redoubler de prouesses pour provoquer une guerre entre les deux Corée. La question à se poser est que vient donc faire l’Otan dans les eaux de la mer jaune ?
L’expansion de son bouclier anti-missile tend à prendre en tenaille le rival Russe et allié de la Corée du nord et d’augmenter les tensions. Cette semaine l’Espagne a arrêté l’ambassadeur « catalan » de la Corée du nord Alejandro Cao de Benós l’accusant de trafic d’arme. L’un des objectifs Cao de Benós est « de contrer l’image que donnent les médias occidentaux du régime nord-coréen qui ne mettent en évidence que les nouvelles sensationnelles, le plus souvent complètement fausses ».
Pour finir la base navale du bouclier anti-missile de l’OTAN est basé à Rota en Espagne.
FR

SEOUL, 16 juin (Yonhap) — La marine sud-coréenne a débuté ce jeudi une manœuvre de trois jours pour s’entraîner à défendre la Ligne de limite Nord (NLL) en mer Jaune alors que la Corée du Nord peut procéder à une provocation à tout moment, ont informé les autorités militaires.

L’exercice visera à empêcher les bateaux de patrouille de la Corée du Nord de traverser la frontière maritime. Cette zone a été le théâtre de batailles navales sanglantes entre les deux Corées dans le passé, en 1999, 2002 et 2009.

Pyongyang ne reconnaît pas la légitimité de la NLL, qui a été tracée unilatéralement par le Commandement des Nations unies sous la direction des Etats-Unis après la signature de l’accord d’armistice en 1953.

L’opération est marquée par la participation d’une vingtaine de navires dont un destroyer de 7.600 tonnes équipé du système Aegis, un avion de surveillance P-3 et des hélicoptères anti-sous-marins Lynx.

« Nous voulons être totalement prêts au combat pour répondre rapidement aux éventuelles provocations de l’ennemi dans les eaux au large de la côte ouest », a expliqué la marine dans une déclaration.

Outre les affrontements navals, la Corée du Nord a torpillé une corvette sud-coréenne en mars 2010, tuant ainsi 46 marins, et a bombardé l’île de Yeonpyeong, située non loin de la NLL, en novembre de la même année.

—  0 commentaires  —

© Geopolintel 2009-2015 - site réalisé avec SPIP, optimisé pour Firefox - l'actualité Geopolintel avec RSS Suivre la vie du site