Geopolintel

Le QUAD et L’OTAN sont deux provocations contre la Russie et la Chine

mardi 1er mars 2022

Le « bras de fer » entre les USA et la Chine vire à l’affrontement sous Biden.
Après le conflit avec la Russie, celui avec la Chine se révèle.

Maintenant nous comprenons l’échec français de la vente de sous marins à l’Australie.
Le Quad tente de minimiser l’influence de la Chine dans la région Indo-Pacifique ou bien d’installer un conflit comme celui de l’OTAN en Europe.
« Quad », l’alliance des États-Unis avec l’Australie, l’Inde et le Japon, doit devenir un rempart contre les volontés de domination économique et militaire de la Chine.
C’est en ces termes que le chef de la diplomatie américaine Antony Blinken s’est exprimé le 9 février 2022.

  • « Quad », l’alliance entre les Etats-Unis, le Japon, l’Inde et l’Australie, toute la stratégie des quatre alliés est en effet dirigée contre la Chine, qui a d’ailleurs réagi avec virulence, dénonçant une alliance « vouée à l’échec ».

Les mots sont forts. La Corée du Nord est « en phase de provocation » avec ses récents essais de missiles balistiques, a estimé samedi 12 février le secrétaire d’Etat américain Antony Blinken. L’homme politique américain et ses homologues sud-coréen Chung Eui-yong et japonais Hayashi Yoshimasa ont réaffirmé leur unité face à la menace nord-coréenne, lors d’une rencontre à Honolulu, dans l’Etat américain de Hawaï.

Pyongyang « doit cesser ses activités illégales et entamer le dialogue », ont-ils écrit dans un communiqué conjoint, qualifiant de « déstabilisants » les sept essais d’armements effectués par la Corée du Nord depuis le début de l’année. Washington, Tokyo et Séoul « n’ont aucune intention hostile » à l’égard de Pyongyang et continuent à souhaiter l’ouverture d’un dialogue « sans conditions préalables », ont ajouté les trois ministres.

Antony Blinken s’est arrêté à Hawaï à son retour d’une tournée dans le Pacifique, qui l’a mené en Australie et aux Fidji. A Melbourne, il a assisté à une réunion du Quad, l’alliance entre les Etats-Unis, l’Australie, le Japon et l’Inde destinée à contrer l’influence grandissante de la Chine en Asie-Pacifique.

  • France Info

La Corée du Nord impute la crise ukrainienne à l’attitude hégémonique des États-Unis.

SEOUL, 28 février (Reuters) - La Corée du Nord a rompu lundi son silence sur l’invasion de l’Ukraine par la Russie, blâmant la « politique hégémonique » et « l’attitude autoritaire » des Etats-Unis et de l’Occident.

Des pourparlers de cessez-le-feu entre des responsables russes et ukrainiens ont débuté lundi à la frontière biélorusse, alors que Moscou fait face à des sanctions économiques imposées par les Etats-Unis, quatre jours après son invasion de l’Ukraine, qui a été vivement dénoncée par l’Occident.

Dans sa première déclaration officielle sur l’attaque de la Russie, le ministère nord-coréen des Affaires étrangères a déclaré que l’Occident était coupable d’« abus de pouvoir ».

« La cause profonde de la crise ukrainienne réside dans la politique hégémonique des États-Unis et de l’Occident, qui s’imposent par leur attitude autoritaire et leur abus de pouvoir à l’égard des autres pays », a déclaré l’agence de presse officielle nord-coréenne KCNA, citant un porte-parole anonyme du ministère des affaires étrangères.

La dépêche a été envoyée juste un jour après que la Corée du Nord, engagée dans des pourparlers de dénucléarisation avec les États-Unis, ait tiré un missile dans ce qui pourrait être son premier essai après un nombre record de lancements en janvier. en savoir plus

Washington a appelé à une reprise des pourparlers sur le démantèlement des programmes nucléaire et de missiles de Pyongyang, mais la Corée du Nord a rejeté ces ouvertures, exigeant l’abandon de la « politique hostile » et des « doubles standards » des États-Unis.

Pyongyang a également menacé de recommencer à tester ses missiles à plus longue portée, voire ses armes nucléaires.

Les États-Unis ont promis d’introduire des contrôles à l’exportation visant à couper la Russie des semi-conducteurs et d’autres technologies avancées cruciales pour le développement de ses armes et de sa biotechnologie, et à bloquer certaines banques russes du système de paiement international SWIFT. en savoir plus

La Corée du Nord a accusé Washington et ses alliés d’« ignorer les demandes raisonnables et légitimes de la Russie » en vue de garantir des assurances de sécurité fondées sur la loi.

Ils « sapent systématiquement l’environnement sécuritaire européen en poursuivant l’expansion de l’Organisation du traité de l’Atlantique Nord vers l’est, y compris en déployant de manière flagrante des systèmes d’armes d’attaque », a déclaré KCNA.

« La réalité prouve une fois de plus que tant que la politique unilatérale et de double jeu des États-Unis, qui menace la paix et la sécurité d’un pays souverain, existera, il n’y aura jamais de paix dans le monde. »

Reuters

—  0 commentaires  —

© Geopolintel 2009-2021 - site réalisé avec SPIP - l'actualité Geopolintel avec RSS Suivre la vie du site